DEVENEZ MEMBRES! Cliquez ici
  • animation01
  • animation02
  • animation03
  • animation04
  • Parc d'environnement naturel de Sutton

    Naturellement différent

  • Parc d'environnement naturel de Sutton

    Naturellement différent

  • Parc d'environnement naturel de Sutton

    Naturellement différent

  • Parc d'environnement naturel de Sutton

    Naturellement différent

UN RÉSERVOIR DE DÉVELOPPEMENT

Texte produit avec l’aide de M Winston Bresee.
 
La construction du réservoir en haut du chemin Réal a permis la mise en place du réseau d’aqueduc public de la montagne.   Clef du développement résidentiel du secteur de la station de ski, l’implantation à frais partagés de réseaux publics d’aqueduc et d’égout a nécessité dix ans de discussions entre la municipalité et les deux paliers de gouvernements supérieurs.
 
Au milieu des années 70, on compte environ 150 chalets aux alentours de la jeune station de ski, dans un secteur autrefois occupé par quelques fermes.  L’approvisionnement en eau, qui se faisait au départ sur une base individuelle, est assuré par un système privé approvisionné par quelques sources et opéré par la famille Boulanger, propriétaire de la montagne. Mais le développement résidentiel et touristique passe par des infrastructures plus conséquentes, tant au niveau de l’approvisionnement que du traitement des eaux usées. Les négociations de la municipalité avec les gouvernements provincial et fédéral vont prendre dix ans et déboucher en 1984 sur la construction d’un réservoir de 200 000 gallons en haut du chemin Réal.
 
 
L’aménagement des réservoirs va de pair avec celui du chemin Réal Boulanger (aujourd’hui plus simplement connu sous le nom de chemin Réal). Pour enjamber le ruisseau, le chemin doit passer sur un remblai qui a permis la construction d’un autre réservoir, consacré cette fois à la fabrication de neige artificielle aujourd’hui essentielle à la viabilité de la station: le bassin de l’Or blanc.
 
 
Le nouveau réservoir du bout du chemin Réal (d’abord ouvert, puis chapeauté d’un toit en 1997), ainsi que le système public de traitement d’eau qui l’accompagne vont permettre l’approvisionnement de centaines de nouvelles résidences secondaires dans le corridor du chemin Maple, puis Réal. Afin de faciliter le développement des secteurs  perchés en haut de la rue Boulanger, une ligne d’eau sera par la suite implantée au travers de la station de ski. Elle a donné son nom au sentier du PENS traversant la station de ski d’est en ouest.
 
 
Au début des années 2000, le réservoir du chemin Réal ne suffit plus à la demande et le secteur de la montagne souffre de sérieuses pénuries d’eau en hiver (qui est devenue la période de pointe). Deux nouveaux réservoirs d’une capacité de deux millions de gallons (dix fois la capacité précédente) vont alors être construits juste en dessous de Val-Sutton, après deux hivers passés à approvisionner les gens en camion-citerne… Par la suite, plusieurs améliorations seront apportées aux systèmes de traitement de l’eau. Les plus récents travaux réalisés sur le réservoir se sont accompagnés de la stabilisation végétale de son talus, qui a permis de réduire la sédimentation dans le ruisseau situé en aval.

Articles récents

Galerie:

Navigation

Galerie Flickr :

Carte des sentiers 2013 :

 

Carte des sentiers 2013

Enregistrer

Newsletter